logo

Interview Adunakhor Z. (July 2006)



Questions posées par Belzek pour Soleil-Noir.


Belzek : Hail à toi, tout d'abord, pourrais-tu présenter ton projet aux lecteurs du Soleil-Noir ?

Lord Adunakhor (ancienne appellation) : Hail Belzek, Thy Apokalypse est un projet black métal expérimental à la base avec notamment l'utilisation de BAR à très grande vitesse, des lignes de guitares synthétiques, de mélange ambiant/électro et indus et dernièrement de l'incorporation de beats techno sur un morceau (mais cela dis, maintenant les guitares synthétiques ont disparu, pour laisser place à de vrais lignes de guitare et cela dès le split avec Infectus Fungus).
J'ai fondé ce projet, il y a presque 1 ans (en septembre 2005) à la suite de l'arrêt d'un autre projet solo, Exâr Kün (mélange d'électro, d'atmos et de métal), qui dura 1 mois environ.
Ce projet m'a permis de savoir ce que je voulais faire plus ou moins et m'a fait acquérir un peu d'expérience. Assez, en tout cas, pour pouvoir monter Thy Apokalypse.
La discographie ne devrait pas tarder à augmenter bientôt, en attendant un probable album .


Belzek : Sous quel impulsion as-tu décidé de créer Thy Apokalypse ?

A : J'ai créé Thy Apokalypse avant tout pour m'exprimer musicalement plus qu'autre chose.
Ce qui veut dire que je n'avais et je n'ai (peut être) toujours pas vraiment de concept à proprement parler, j'avance surtout au feeling et à l'intuition. Ceci me permet de ressentir ce que je fais avec une plus grande force.
Enfin, ça me permet de créer dans un cadre neutre et ce n'est pas plus mal.
Il me fallait créer Thy Apokalypse de toute manière, c'était plus fort que moi. J'ai un besoin permanent d'un exutoire pour mes idées musicales, voire une exutoire tout court.
Étant quelqu'un de peu bavard (ce qui n'est pas le cas ici ?) et de complément replié sur soi, ce genre de projet me permet de m'extraire de mon monde et de le partager à qui veut l'écouter ou le comprendre (ou les deux).
L'Art musical est vraiment ce que je respecte le plus, bien que je respecte toute forme d'Art.
J'aime beaucoup ce coté « no limit » à l'expression artistique, mais faire preuve d'imagination pour inventer une nouvelle musicalité difficile d'approche, que l'on peut ressentir, etc.
Sortir des chemins battus me plait énormément et ceux qui le font ou qui l'ont fait, ont mon plus profond respect bien entendu.
Mais ça ne veut pas dire que ce qui est plutôt « conventionnel » ne me plait pas !!
Bon je m'évade.
Je rajouterais que mon projet précèdent à Thy Apokalypse, Exâr Kün, m'avait d'ailleurs un peu frustré en quelques sortes, musicalement ça ne correspondait pas à ce que je voulais faire et je trouvais le concept vraiment puérile (un concept Star Warsiens autour du personnage d'Exar Kun , un maître sith). Bref j'ai tout remis à zéro et vive Thy Apokalypse.
Bon question suivante maintenant !!!


Belzek : "Funeral Shrine" est sorti il n'y a pas très longtemps quels sont les échos qui te sont parvenus jusqu'à maintenant ?

A : Hum . Il y a du bon et du mauvais .
Il y a une chose un peu étrange qui se passe, c'est soit on aime , soit on n'aime pas. Il n'y a pas de milieu.
Mais il y a quand même une majorité d'avis positif (ce qui m'a agréablement surpris d'ailleurs) et ça devrait probablement continuer.
J'ai eu quelques avis négatifs également (dont le pathétique avis des allemands (seul avis étranger dont j'ai eu l'écho pour le moment)).
Mais bon, ça ne m'inquiète pas plus que ça. Les avis ne sont que des avis, s'ils sont bons, ça me fait plaisir, s'ils sont mauvais, je n'y prêtes pas forcement attention.
Seuls les avis constructifs m'intéressent.
Cependant , je reconnais que la musique est peut-être que trop peu accessible par sa violence, son manque de mélodie pour certains ... ( 1001 réponses sont possible).

Si l'artiste devait se conformer au public à chaque fois, le milieu musical deviendrait uniforme et parfaitement inintéressant à mon avis.
Le public n'a pas à avoir un quelconque impact sur la musique d'un groupe (même si ce groupe fonce droit dans le mur et donc l'en dissuadé) .
On a la liberté d'entreprendre, de créer ce que l'on veut et en faire ce que l'on veut.
Si des gens s'amusent à foutre des contraintes (ce qui arrive parfois) alors on peut signer la mort de la créativité et de la musique par la même occasion.
Donc pour conclure, cette réponse, il y a des avis négatif et positif.


Belzek : Es tu satisfait du travail de Nykraft sur son tout jeune label Ahriman records ?

A : Certainement.
Il fait vraiment du très bon boulot, je suis ravi d'avoir sorti ma demo chez lui.
Il a passé un temps fou pour ce simple projet, c'est vraiment formidable.
Ce fût une chance de tomber sur un passionné ouvert d'esprit, ainsi j'ai eu ma chance et je l'ai saisi. Je l'en remercie (encore !?) grandement.
Cependant, il ne faut oublier qu'il y a eu d'autres personnes pour soutenir ce projet.
Ces personnes en ont certainement moins fait que NyKraft mais elles ont contribué pleinement à Thy Apokalypse.
Notamment Lord Necromartyriuum qui m'a fait mon logo, Alex d'Anger Industrie qui a fait le premier jet de l'artwork (donc les bases) et tout ceux qui m'ont soutenu et aidé à leur manière, les acteurs de l'ombre si je puis m'exprimer ainsi.


Belzek : Ton projet oscille entre le Black Metal, l'ambiant et l'indus, la cohésion globale des trois donne un aspect sombre et extrêmement froid, qu'as-tu voulu exprimer à travers tes morceaux ?

A : J'ai exprimé mon dégoût d'une certaine humanité, de l'humanité qui au fil des époques se déprave de plus en plus, qui devient de plus en plus malsaine, qui a peur de tout et s'incite à s'autodétruire sans vrai raison, qui refusent de voir certaines vérités etc.
Etant un humain, je ne peux pas passer à coté de ce genre de sujet et je l'exprime avec beaucoup de violence.
J'essaye également de voir tout ceci à travers d'autres yeux, d'un individu quelconque, permettant de donner plusieurs versions de ce que j'ai voulu exprimer dans la totalité de la musique. Mais après, chacun est libre de faire son interprétation et fonder sa propre réflexion par rapport à tout ceci, par rapport à tous ces genres de musique énoncés dans la question.


Belzek : Quels sont les sujet abordés avec "Funeral Shrine" ?

A : Les sujets abordés sur "Funeral Shrine" sont la démence de l'humanité et où cette démence la mènera.
Cette démence qui nous pousse à sans cesse à accélérer tout, à détruire tout (notamment saccager l'héritage de la Nature, ce même héritage dont on est sensé être les gardiens), à ne pas avoir confiance aux autres, à en avoir peur et tout un tas d'autres comportements et attitudes qui mènera tout le monde dans le gouffre.
Cependant, je vois mal comment ne pas foncer dans le mur à l'heure actuelle.
Le morceau WWIII parle de la 3e guerre mondiale d'un point de vue plus « théologique » qui annoncera la fin de l'humanité tel qu'on l'a connu jusqu'ici, la fin de tout. Les humains deviendront des zombies gouvernés par une organisation dont une personne sera son représentant ainsi je célèbre une cérémonie d'enterrement en guise de dernier morceau.
Voilà en gros, ce que je veux raconter dans cette demo.
Cependant, comme je l'ai dis plus haut, chacun est libre de se faire sa propre réflexion (et accessoirement me communiquer sa pensée dessus si l'envie l'en prend) .


Belzek : Que penses tu de la scène Black Metal française et international ?

A : La scène Black métal française a déjà prouvé par le passé comme maintenant que c'était une très grande scène, équivalente à ce qui se fait dans le Nord .
On peut être fier de ce qui se fait dans l'hexagone.
La scène française a tout de même quelques années de retard sur ces voisins nordiques, ce qui ne permet pas encore vraiment d'avoir cette reconnaissance qui lui est dû.
En tout cas, cette scène est très bien représentée et certains groupes assurent à eux seuls la promotion de la scène black métal française.

La scène étrangère est tellement vaste qu'il est impossible de véritablement la découvrir. Entre ce qui se fait dans les pays Scandinaves (où tout est parti), la scène d'Europe de l'est, en Afrique du Nord, en Amérique (Nord et Sud) et à l'Extrême Orient, on commence à être bien perdu.
En fait, je parle surtout de ces régions du monde parce que je connais pas vraiment le reste et je doute, avec les systèmes inquisitoriaux en place dans les pays arabe et la situation particulièrement désastreuse (à tout point de vue), qu'il y ait beaucoup de groupe de black métal. Cela dit, je me trompe peut être.

En tout cas, de mon coté, je me cantonne surtout sur la scène scandinave et française, même si je touche à tout.


Belzek : Quel est ta vision globale du monde ? Et Quel est ta philosophie ou ligne de conduite ?

A : Ma vision, tu la devines certainement.
Mais je n'ai pas vraiment envie de m'y étendre car c'est plus une réflexion personnelle qui évolue au fil du temps .
Cependant, je citerai quand même une expression qui colle bien avec ma vision du monde, « Diviser pour mieux régner », car cette expression est utilisé à outrance dans n'importe quelle situation dans notre système actuel (je suggère beaucoup de choses que vous devinerez peut être, du moins je l'espère).

Quand à ma philosophie, je ne sais pas trop quoi te répondre. C'est une question simple mais difficile à la fois. C'est assez étrange, je suis incapable de te répondre dessus.
Je vais tenter tout de même le coup.
Disons que je flotte, je me laisse bercer par le temps, je reste attentif, j'observe beaucoup et patiemment ainsi j'ai connaissance de ce qui se passe, je teste toute sorte de chose pour ma propre expérience qui pourra peut être m'aider dans le futur (si je possède toujours une enveloppe matérielle). Bref je prépare à sauver ma peau quand le moment sera venu parce que les dangers pour ma génération, ne sont que devant nous.
Voilà c'est quelques peu bordélique..


Belzek : As-tu des projets parallèles ? si oui peux-tu nous les présenté brièvement ?

A : J'ai quelques projets parallèles, effectivement.
Mais n'ayant aucun matériel encore de fait, je ne préfère pas en parler encore.
Ceci dit , les projets sont plutôt nombreux (environ 5), tous différent de Thy Apokalypse.
Cependant, il me manque encore une chose, un vrai groupe.
Mais ce moment ne devrait pas tarder à mon avis, même si tout reste à faire, on prévoit d'ici peu avec des potes de faire des tests pour savoir déjà si notre formation peut agir ensemble, si on a des points communs musicaux, si notre entente peut être bonne etc ...
En tout cas, c'est une nouvelle expérience pour moi.


Belzek : Quels sont tes futurs projets avec Thy Apokalypse ?

A : L'actualité de Thy Apokalypse est plutôt chargé ces temps ci .
Tout d'abord, j'ai enregistré une nouvelle demo (où j'ai mis des morceaux en ligne sur mon myspace), il y aura un split cd avec Infectus Fungus (qui évolue dans le Harshnoise) qui sortira sur le label du fondateur de ce groupe, Underground Pollution. Puis, je participe à un split, mais cette fois ci, avec deux groupes de black métal indus français, oOo et Alien Deviant Circus. Et enfin, un split remix avec Glaukom Synod (Electro/Indus) .
Je tiendrais au courant de tout cela sur mon site (mon site est actuellement en stand-by mais un update du site au niveau de la programmation du site est prévue pour très bientôt. A Surveiller !).
Concernant, le split avec oOo et Alien deviant Circus, j'ai déjà composé les morceaux concernés, ils seront plus complexe et technique que dans les précédentes productions et avec la participation exceptionnelle de Legolas de Searing Skull à la basse.
Sinon j'envisage dans les années qui suivront, faire un premier album (l'année prochaine ou dans 2 ans probablement).
Voilà ce que je peux en dire pour le moment.


Belzek : Le phénomène « Myspace » est vraiment entrain de se développer permettant de faire jaillir un bon nombre de groupe underground, qu'en penses-tu personnellement ?

A : Je trouve évidemment que c'est une très bonne chose.
Ce site permet de découvrir vraiment beaucoup de groupe, dans les 4 coins du monde.
J'ai moi-même créé deux myspaces pour la promotion de mes projets.
On peut communiquer facilement avec certains groupes.
Enfin, c'est plutôt relatif, il y a la barrière de la langue (enfin personnellement je me débrouille donc ça va) et la non certitude parfois d'avoir affaire aux membres du groupes car certains s'amusent à prendre les noms des groupes à leur compte (des poseurs ...), je trouve ce genre de chose plutôt regrettable .
Mais si ces deux paramètres ne posent pas de problème alors c'est un très bon outil à utiliser. (même le language html peut être suppléé par tous les éditeurs existants sur myspace (encore faut-il savoir où aller)).

Donc ce que j'en pense, c'est que c'est une très bonne chose.


Belzek : D'après toi , faudrait-il interdire totalement ou réglementer davantage le téléchargement ?

A : On ne pourra jamais interdire le téléchargement, tant qu'existera Internet sous la forme actuelle.
Et puis, ce faux débat sur fond d'argent et compagnie, m'exaspèrent.
Je pense que chacun est libre de faire ce qu'il souhaite tant qu'ils se montre respectueux et se donne certaines limites.
De plus, maintenant, certains éditeurs ont la merveilleuse idée de mettre une puce dans leur cd (et pourquoi pas sur l'humain après ?!) donc je laisse imaginer quel effet cause cette puce quand on décide de l'extraire sur le pc ... Big Brother is Watching You.
Dans un certain sebs, c'est un acte politique le téléchargement.
Cependant, faut nuancer, tous ne font pas cela (et heureusement mais pour combien de temps encore ?!) ainsi on peut continuer à en acheter.
Il y a aussi une question éthique, dans le genre « trve or not trve », même si de mon coté, ce genre d'étiquette me passe bien à coté de moi.
Ce genre de chose est une morale ainsi certains peuvent stigmatiser d'autres, les exclure de la sous-culture qu'est le black métal voire pire ... Bon j'exagère un peu quand même mais bon tout ceci ne mène absolument nulle part, élitiste ou pas.
Donc en résumé, je n'ai pas vraiment d'avis mais je suis l'actualité concernant le téléchargement.


Belzek : Je te laisse conclure cette interview , si tu as quelque chose à dire aux lecteurs du Soleil-noir.

A: Merci d'avoir lu cet interview jusqu'au bout.
Merci de votre soutien à tous.
Merci à toi Belzek pour cet interview.
A une prochaine fois peut être.
Bye











© 2005-2016 Thy Apokalypse, All rights reserved